Volet à part entière du développement durable, la question sociale est au cœur des problématiques urbaines ; elle intègre les aspects directement liés à la cohésion sociale : revenus, occupation de l’espace, situations de pauvreté ou d’exclusion… mais aussi des aspects liés à la nature des relations entre individus et entre individus et institutions : niveau et facilités d’accès aux équipements et services, richesse de la vie associative, etc. Analyser et caractériser ces aspects, parfois immatériels, du vivre ensemble est un élément indispensable d’un diagnostic territorial.
L’outil principal de cette analyse est l'observatoire social de la communauté urbaine de Brest, initié en 1997 par le contrat de ville. Mis en œuvre par l’ADEUPa, il constitue un outil partenarial entre Brest métropole, l’État, le Département et la Caisse d’allocations familiales du Nord Finistère. Depuis sa création, il a permis aux partenaires de disposer d’un socle d’indicateurs commun, base d’une analyse partagée du territoire et de son évolution.
Un observatoire de la santé a été réalisé plus récemment sous l’impulsion de la ville de Brest ; il se décline désormais à l’échelle de l’agglomération.
Le thème du vieillissement a été identifié comme prioritaire dans le cadre du volet Cohésion sociale du projet de territoire signé par le Conseil général du Finistère et Brest métropole. C’est dans ce cadre que l’ADEUPa a été sollicitée en 2012 pour mettre en place une «observation du vieillissement de la population de Brest métropole océane» pour une durée de 3 ans.


Publications

04/04/2016
La mobilité des seniors à Brest métropole

En 2014, les élus du Conseil départemental et de Brest métropole ont choisi le thème de la mobilité pour la deuxième étude qualitative de l’observation du vieillissement.Lorsque l’on parle des personnes âgées, les questions de la mobilité et de l’autonomie sont intrinsèquement liées. Bien que la...

Observatoire de l'habitat du Finistère 2015
02/10/2015
Focale 2015 : l'habitat des personnes âgées

Le nombre et la part des personnes âgées dans la population vont progresser de manière significative. A l’horizon 2040, 178 000 finistériens auront plus de 75 ans contre 97 000 aujourd’hui. Cette augmentation va impacter de nombreux secteurs d’activités dont l’habitat, générant notamment des...