LE HIR, Nadine

Chiffres clés 2016-2017 de l’enseignement supérieur et de la recherche dans le Pays de Brest

Le Pays de Brest accueille plus de 28 000 étudiants (+3 % en un an) et continue à profiter de la dynamique enregistrée au cours des dernières années. Avec un étudiant sur cinq, la filière santé a une place importante. L’offre de formations va continuer à s’étoffer grâce notamment à l’ouverture d’une école d’orthophonie à la rentrée 2018, à l’initiative de l’UBO et du CHRU. 
Les activités de recherche publique sont réparties dans 52 laboratoires ; l’UBO, les écoles d’ingénieurs et l’IFREMER en constituent les principaux acteurs. 

La filière santé dans le Finistère et le Trégor

Le secteur de la santé représente 51 000 emplois dans le Finistère et le Trégor, soit 13 % de l’emploi total. Autour du CHRU de Brest, 2e employeur de la métropole, gravitent de nombreuses activités de soins, de formation, de recherche et de services à forte valeur ajoutée. 26 entreprises innovantes ont vu le jour ces dernières années, dans des domaines porteurs comme les technologies de la santé, les biotechnologies, l’e-santé ou la nutrition-santé. Le recherche publique s’organise autour de 10 unités de recherche spécialisées, dont 4 labellisées Inserm.

Deuxième semestre 2016 - l’amélioration du marché de l’emploi se poursuit

Le marché du travail a poursuivi son amélioration au cours du second semestre. Le nombre de demandeurs d’emploi a diminué de façon plus forte localement qu’aux niveaux régional et national. Les emplois salariés privés ont augmenté, retrouvant le niveau d’avant crise ; l’intérim est davantage concerné par cette hausse. Cependant, les perspectives des secteurs industriels et de la construction restent incertaines.

Impact économique de Brest 2016

Évènement maritime phare en Bretagne, Brest 2016 a accueilli 712 000 visiteurs. L’organisation de cet évènement a permis de générer plus de 21 millions d’euros de retombées financières pour l’économie locale. L’édition 2016 a été marquée par une attractivité renforcée dans le grand Ouest et un retour des familles.

Premier semestre 2016 - une nette amélioration

Pour la première fois depuis 2011, la demande d’emploi dans le pays de Brest se contracte. En un an, le taux de chômage a diminué de 0,3 point et le nombre de demandeurs de catégorie A a baissé de 0,1 %. De plus, les liquidations et redressements judiciaires sont à leur plus bas niveau depuis 2009. Dans le même temps, l’investissement immobilier des entreprises et des ménages est en hausse, même si certaines opérations restent à concrétiser. Malgré ces signaux positifs, les chefs d’entreprises du pays de Brest restent prudents quant à leurs perspectives des prochains mois.

Des commerces et services moins nombreux, un emploi en hausse

Depuis la mise en service du tramway, le nombre de rez-de-chaussée commerciaux occupés a légèrement diminué et le taux de vacance est passé de 10 à 13,5 %. Le nombre d’emplois a progressé (+2,4 %), grâce principalement à la création de la zone commerces des portes de Brest Guipavas, spécialisée dans l’équipement de la maison, le sport et la restauration.

Les marchés du foncier économique entre 2007 et 2014

Dans le pays de Brest, 27 ha de terrains sont artificialisés chaque année pour l’accueil d’activités économiques. Le marché des terrains «neufs» aménagés a connu un net ralentissement depuis 2009, en raison de la conjoncture économique et d’une offre foncière moins importante. Les opérations en renouvellement urbain représentent une superficie de 8 ha /an et offrent des opportunités d’implantation dans des espaces attractifs.

Impact économique de la défense sur le territoire de la base de défense de Brest-Lorient

En 2014, la filière de la défense dans le périmètre de la base de défense de Brest-Lorient compte 50 500 emplois en équivalents temps plein, soit près de 60 000 salariés. En termes de flux financiers, 2,3 milliard d'euros sont, au minimum, injectés chaque année dans l'économie territoriale. Inédite par l'ampleur et la qualité des informations recueillies, cette étude confirme et précise l'importance de la filière défense dans l'économie de l'Ouest breton.

Les pratiques de déplacement des étudiants dans le pays de Brest

19 minutes, c’est le temps de trajet moyen des 24 600 étudiants du pays de Brest entre leur domicile et leur lieu d’étude. La majorité d’entre eux se rend en cours à pied ou à vélo (39 %). La part des déplacements en transports collectifs et en voiture s’élève dans les deux cas à 30 %. En dix ans, les pratiques ont fortement évolué grâce à une offre accrue en transports collectifs, à l’essor du covoiturage, à une pratique plus développée du vélo…