Conseil Départemental du Finistère

Finistère. Observatoire de la vie collégienne

L’Observatoire de la vie collégienne est un outil d’aide à la décision crée par le Conseil départemental en 2006. Outre le croisement des capacités d’accueil des collèges publics du département avec les évolutions prévisionnelles d’effectifs, il offre un espace collectif de réflexion sur la qualité de vie dans les collèges publics.

Le repli des naissances des dix dernières années commence à influencer les projections des effectifs collégiens des prochaines rentrées. Ainsi, il devrait y avoir moins de 40 000 élèves à la rentrée 2027-2028, soit 3 000 de moins qu’en 2022.
 

fmarty mar 30/08/2022 - 15:57

Finistère. Observatoire de la vie collégienne

Créé en 2006 par le Conseil départemental du Finistère, l’Observatoire de la vie collégienne est un outil d’aide à la décision. Outre le croisement des capacités d’accueil des collèges publics du département avec les évolutions prévisionnelles d’effectifs, il offre un espace collectif de réflexion sur la qualité de vie dans les collèges publics.

Le fléchissement des naissances amorcé dès 2009 devrait se faire ressentir dans les six prochaines années. Les projections d’élèves pour la rentrée 2026-2027 tablent sur un peu moins 40 300 soit un recul de 6 %.

Finistère : Observatoire de la vie collégienne

Créé en 2006 par le Conseil départemental du Finistère, l’Observatoire de la vie collégienne est un outil d’aide à la décision. Outre le croisement des capacités d’accueil des collèges publics du département avec les évolutions prévisionnelles d’effectifs, il offre un espace collectif de réflexion sur la qualité de vie dans les collèges publics.

L’effectif collégien devrait décroître de 1 % par an pendant dix ans. À court terme, les effectifs des établissements publics comme privés pourraient décroitre de 3% jusqu’en 2024.

Observatoire de la vie collégienne

Créé en 2006 par le Conseil départemental du Finistère, l’Observatoire de la vie collégienne est un outil d’aide à la décision. Outre le croisement des capacités d’accueil des collèges publics du département avec les évolutions prévisionnelles d’effectifs, il offre un espace collectif de réflexion sur la qualité de vie dans les collèges publics.

L’effectif collégien finistérien devrait se stabiliser jusqu’en 2022 avant d’amorcer une baisse régulière de 1 % par an pendant dix ans soit -4 000 élèves en moins d'ici 2030.