Foncier

L'observation foncière dans Brest métropole

Les politiques d’aménagement et de développement durable passent par une réflexion sur la gestion du foncier. Pour alimenter celle-ci, l’ADEUPa et Brest métropole ont décidé d’élaboré des fiches ...

scorfec ven 05/07/2013 - 15:39
Les marchés fonciers dans le Finistère : 270 millions d’euros en 2011

L’activité des marchés fonciers dans le Finistère est en repli de 11 % depuis 2008. En valeur, les marchés représentent encore près de 270 millions d’euros HT en 2011 pour 5 900 ha échangés.

scorfec ven 15/03/2013 - 15:13
Occupation du sol en Bretagne (2010)

Le réseau des agences d'urbanisme et de développement de Bretagne au service d'une gestion raisonnée du foncier...

scorfec mar 15/01/2013 - 13:48

Le foncier économique en 2011

Le foncier économique en 2011 : Le marché des terrains bruts à vocation d’activités rebondit en 2011 grâce à d’importantes réserves foncières réalisées par les collectivités locales. En revanche, les ventes de terrains équipés diminuent : quarante transactions ont été enregistrées pour une superficie de 12 ha, près de deux fois inférieure à celle cédée en 2010…

L'espace agricole et rural : préservation de l'espace et des activités agricoles

 La pérennité de l’activité agricole est parfois menacée par la consommation d’espace ainsi 155 hectares sont consommés annuellement dans le Pays de Brest pour le développement de l’habitat. Le SCoT du Pays de Brest se donne pour objectif de réduire cette consommation foncière d’espace agricole de 25%. La définition d’un espace agricole majeur à l’échelle du Pays de Brest et la non-fragmentation de l’espace agricole sont deux moyens fondamentaux d’y parvenir.

Les marchés fonciers dans le Finistère

Les marchés fonciers dans le finistère

Avec plus de 6 600 ha échangés par an, les marchés fonciers finistériens représentent près de 1 % de la superficie du département. Les terres agricoles constituent les trois-quarts des surfaces échangées mais seulement 9 % du montant des transactions (257 millions d’euros annuels). L’autre quart des terrains vendus est composé de terres vouées à l’urbanisation, les plus convoitées et enfin de terrains aménagés pour l’habitat ou l’activité.

 

 

scorfec jeu 13/01/2011 - 15:11
Consommation foncière en Bretagne

Observation foncière - hors série régional

SuperAdmAdP mar 13/12/2011 - 10:07